Comment devenir photographe en France ?

Envie de devenir un photographe professionnel en France ? Vous êtes à la bonne adresse ! Nous mettrons le point sur les éléments importants à savoir. Allons-y !

 

La nature du métier

Avant de commencer vos études pour devenir photographe en France, il est important de connaitre les spécificités du métier. En général, le professionnel réalise trois missions principales, qui sont : la réalisation de prises de vue, la retouche numérique, ainsi que le développement, le tirage et la vente.

 

Les métiers de la photographie

Si vous souhaitez, par exemple, être un photographe Aix en Provence et Marseille, sachez qu’il y a des différents métiers à exercer. Les principaux professions connus sont : le photographe d’art, le photographe prestataire, le photographe de presse et le photographe en laboratoire.

 

Les compétences d’un photographe professionnel

Pour exercer son métier selon les règles de l’art, le photographe doit absolument avoir certaines compétences essentielles. Il doit avoir une idée claire concernant les aspects techniques du monde de la photographe (prises de vue, lumière, réglages, etc.). Il est doit également être une personne polyvalente, avec un bon sens du relationnel et une bonne connaissance du matériel photographique et informatique.

 

La formation à suivre pour devenir photographe

Pour devenir photographe en France, de nombreuses formations s’offrent aux étudiants. Nous citons :

  • Le CAP photo : une formation accessible sans le Bac ;
  • Le Bac professionnel en photo ;
  • Le BTS pour devenir photographe ;
  • La licence pour exercer le métier de photographe ;
  • Les études supérieures ;

Pour rappel, il faut savoir qu’il n’y a aucune réglementation en France qui concerne la profession. Il suffit de demander un numéro de SIRET pour être un photographe pro.

 

Et le salaire ?

Voici le point que vous attendez : le salaire. Pas de crainte ! Nous vous dirons tout. Pour un photographe en laboratoire photo, le salaire n’excède que rarement le SMIC. Pour les indépendants, ils touchent entre 700 et 1 200 la journée de prise de vue. Leur salaire dépend donc du nombre de prises de vue effectuées par mois.

Pour un salarié, il touche environ 1 430 euros, voire 2 500 euros, selon le poste occupé au sein de la société et son ancienneté.